Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Michel Rousseau

L'Identification par radiofréquence (RFID) est la dénomination pour toute technologie qui permet d'identifier produits, animaux et personnes à distance par le biais d'ondes de radio.

En fixant une étiquette radio RFID (tag), consistant en une puce et une antenne, sur un objet par exemple, cet 'objet' est identifié dès lors qu'il reçoit le signal d'un émetteur-récepteur. L'émetteur-récepteur transmet alors ce signal en données qui peuvent être envoyées sur l'équipement informatique de l'utilisateur. Le 'power output' et la radiofréquence déterminent la distance à laquelle les tags peuvent être lus.

En plus d'une puce et d'une antenne, l'étiquette radio RFID peut éventuellement être munie d'un "moteur" sous la forme d'une batterie. Nous distinguons des tags actifs (avec batterie) et passifs (sans batterie) ainsi que des tags semi-passifs pour lesquels la batterie ne sert pas à agrandir la distance de lecture mais bien à élargir la capacité de la mémoire.

Types de systèmes RFID

En vue de la discussion sur les aspects de droit privé relatifs à la RFID, il importe de tenir compte des différents types de systèmes RFID, que nous pouvons répartir en: RFID smart tags (labels intelligents), RFID tokens and smart cards, RFID implants et autres systèmes.

Smart labels ou 'object tags': ces labels intelligents sont des labels passifs et bon marché qu'on peut apposer sur des produits. Ils s'avèrent surtout utiles dans le secteur des produits de consommation à débit rapide (fast moving consumer goods), à savoir le soutien logistique et le commerce en détail. L'information qu'on peut reprendre sur un label intelligent est limitée à un numéro unique de série, auquel sont liées des informations supplémentaires par le biais d'une base de données de support.

Un système qui mérite d'être mentionné ici, est l'EPCglobal Network. C'est un ensemble de standards que l'on utilise pour déterminer et fixer des numéros de série uniques dans des tags RFID au sein de la chaîne logistique. Ces numéros de série peuvent ensuite être liés à des bases de données sous-jacentes qui contiennent des informations normalisées concernant le produit. Par ce système, il sera possible dans le proche avenir de découvrir la date de production et la date limite de conservation ainsi que le trajet parcouru par le produit de consommation dans la chaîne logistique ('item level tagging').

Le succès de la RFID utilisée pour les produits dépend principalement du prix du tag RFID et des coûts liés aux autres aspects de l'EPCglobal Network. Dans d'autres secteurs, comme le transport et les soins, toute décision d'adopter ce système nécessite au préalable une analyse des frais et des gains.

Tokens and smart cards: ces instruments permettent également d'identifier une personne. Via un mot de passe (code) et un décodage protégeant l'accès à l'information, les données figurant sur la carte ne peuvent être lues qu'aux endroits autorisés et où cela s'avère nécessaire. Cette protection supplémentaire vise à éviter que l'information soit lue automatiquement dès lors que la carte entre dans le champ de lecture.

Cartes d'accès (badges) et cartes bancaires sont des exemples de cartes intelligentes. La plupart du temps il s'agit de cartes nécessitant un contact, mais il en existe sans contact, qui peuvent être lues à quelques cm de distance du lecteur. Enfin certains dispositifs fonctionnent à plus grande distance (ex. tags dans les colliers pour animaux).

Dans les soins de santé, les transports publics et la RFID dans des passeports, il est indispensable d'utiliser un encodage ou 'reader tag authentication' car des données personnelles doivent être retenues par le RFID tag. A part l'encodage, il existe encore d'autres dispositifs techniques qui peuvent protéger les données privées.

Implants(=tokens)

Des tags RFID peuvent également être placés dans le corps humain pour faciliter l'identification, l'authentification et l'autorisation.

Autres systèmes (= produits ad hoc)

Il s'agit de systèmes sur mesure. La technologie RFID peut être développée en fonction de l'application souhaitée.

Commenter cet article