Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Michel Rousseau

G2 Microsystems vient de lancer la première puce RFID pouvant être lue par des points d’accès WiFi. Evitant ainsi de devoir se doter d’un réseau de lecteurs, cette nouvelle puce permet de réduire d’environ 75 % le coût global de possession d’une solution RFID, s’il faut en croire G2.

Autrement dit, les entreprises n’ont plus à dépenser des millions de dollars sur un pilote RFID en devint exploiter une infrastructure RFID particulière, puisqu’il est désormais possible d’utiliser des points d’accès WiFi.

Une étiquette RFID équipée de la nouvelle puce G2 peut accéder à Internet grâce à un point d’accès local et communiquer via le serveur local. De ce fait, les utilisateurs peuvent beaucoup plus facilement suivre le positionnement et de conditionnement d’un produit étiqueté RFID tout au long de son parcours de la supply chain.

Le system-on-chip G2C501 consomme également bien moins d’énergie que d’autres produits similaires. C’est ainsi qu’une étiquette RFID équipée de la puce G 2C501 devrait pouvoir durer environ cinq ans pour une fréquence de rapport toutes les 40 secondes en utilisant seulement deux  batteries. Dans une configuration similaire, les étiquettes les plus courantes ne tiennent pas plus de deux mois.

La nouvelle puce dispose d’un récepteur intégré à 125KHz qui permet aux utilisateurs de déterminer la position du produit étiqueté dans un rayon de trois mètres. Cette puce supporte également le standard EPC, ce qui permet également de pouvoir fonctionner dans une étiquette RFID passive. Cisco Systems est apparemment le premier à croire dans la puce G 2 : « Nous pensons que la solution proposée par tG2 Microsystems, du fait de sa forte intégration, devrait permettre d’ouvrir de nouveaux marchés, notamment en matière de gestion de parc », souligne Ben Gibson, directeur marketing produits et technologies de la  Wireless Networking Business Unit de Cisco.

Actuellement, cette puce est utilisée par Ekahau et PanGo Networks sur des étiquettes destinées à des hôpitaux, les sociétés de transport, des ports de marchandises, l'industrie automobile, sans oublier les applications minières et pétrochimiques. Ce produit coûte  $12 l'unité lorsque commandé en volume.

G2 a de très sérieux supporters financiers derrière lui, dont notamment Siemens Venture Capital, UPS Strategic Enterprise Fund, Starfish Ventures etDB Capital Partners, le bras armé du venture capital de la Deutsche Asset Management (Australie).

Commenter cet article