Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Michel Rousseau

Le constructeur de chariots de manutention BT vient de lancer une clé RFID destinée à contrôler l'accès des caristes aux chariots de quai. Celle-ci remplace le clavier code et la clé de contact traditionnelle. Chaque cariste habilité reçoit ainsi un petit tube contenant la puce RFID. L'émetteur, quant à lui, est logé dans le timon du chariot. Le simple rapprochement des deux éléments déclenche alors la procédure d'autorisation. Ce système, outre le fait qu'il empêche tout accès à des personnes non autorisées, réduit également les possibilités d'échange des moyens d'accès au chariot entre opérateurs.

Dans le futur, le dispositif sera connecté par radio à un logiciel de gestion de flotte. Ainsi, le responsable de flotte pourra modifier les paramètres d'accès à chaque véhicule depuis son tableau de bord sur PC.

L'étape suivante vise à mailler fortement l'atelier en implantant des transpondeurs dans le sol, à environ un mètre d'intervalle. C'est tout du moins ce qu'entend faire Still. Associé à l'équipement des palettes elles-mêmes, cela devrait permettre de tracer leur parcours dans les entrepôts, et surtout de considérablement augmenter la sécurité, puisqu'on sera capable de localiser tous les chariots et tous les chargements en temps réel et d'ainsi optimiser les parcours des caristes. En communiquant directement avec le bus CAN de l'engin, il est possible de lui imposer des vitesses et des sens de circulation, ou même de mettre automatiquement en marche l'avertisseur sonore lors de la traversée d'une zone mixte. Cette technologie est en test en Allemagne et aux Pays-Bas

Commenter cet article