Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Michel Rousseau

Près d'une centaine d'exposants RFID sur le CeBIT, le moins que l'on puisse dire, c'est que l'identification par radio fréquence fait recette. A ceci plusieurs raisons : en premier lieu, les fabricants comme les entreprises clientes ont enfin compris qu'il ne s'agissait nullement d'une révolution technologique (ou alors c'est faire du neuf avec du vieux, puisque la véritable paternité du système devrait être accordée à Nicolas Tesla qui mena des expériences d'identification d'objets par ondes radar à plus de 5000 Km ce dès 1911, expériences d'ailleurs reprises et industrialisées par la société Fannatech et dont nous aurons l'occasion de reparler prochainement ; ceci parce que leur produit résoud une fois pour toutes les problèmes liés à la présence de métal et de mileux acqueux).

C'est plutôt une révolution économique (entendez par là de certains modèles économiques) qui est en marche aujourd'hui. D'aucuns semblent l'avoir compris qui abandonnent largement la réthorique du "qu'est-ce que cela fait ?" au profit d'un plus utile "à quoi cela sert ?". Et c'est bien de cela qu'il s'agit ; de trouver des applications résolument pragmatiques aux différentes technologies mises en oeuvre. Seule ligne de mire au-dessus de la mêlée, le fameux Internet des objets (ou plus exactement la communication homme-objet-objet-homme) qui devrait offrir d'ici 10 ans de signalés services à la gens humaine. Tout tourne donc autour d'un même centre d'intérêt : son propre nombril ou celui de l'entreprise pour être exact. Car, qu'y a-t-il de commun entre un pass Navigo, une carte d'accès à la salle informatique, un relevé de compteur de ga

Commenter cet article