Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Michel Rousseau

L’école élémentaire de Chuou à Osaka vient de lancer, en test, un système de sécurité et de surveillance des enfants reposant sur des distributeurs automatique de boissons équipés de caméras de vidéosurveillance et de lecteurs de puces RFID. L’objectif est de pouvoir filmer les allées et venues des enfants, de les photographier et d’envoyer les photos à leurs parents, ceux-ci étant identifiés grâce aux  puces RFID contenues dans les cartables des chères têtes brunes.

Ce n’est pas la première fois qu’une école japonaise cherche ainsi à équiper les écoliers de puces RFID. Des cartes scolaires ont ainsi été truffées de telles puces afin de prévenir les parents, par mail, de l’arrivée de leur enfant à l’ecole, de les alerter s’ils s’approchent de lieux considérés comme dangereux, mais aussi d'interdire l’accès à ceux qui ne se sont pas identifiés correctement. Le parc d’attraction Legoland, au Danemark, propose quant à lui un bracelet jetable doté d’une puce RFID permettant, grâce à un maillage Wi-Fi, de suivre à la trace enfants et personnes âgées.

NTT et Nissan ont de leur côté mis au point un système RFID pour inciter les automobilistes à ralentir dès lors qu’est repérée la présence d’enfants dans les parages du véhicule (celui-ci étant en mouvement). Et KDDI, deuxième opérateur mobile japonais, a de son côté lancé le “tsuugaku keitai” (littéralement “portable du chemin de l’école”), un téléphone GPS destiné, entre autres, à permettre lui aussi aux parents de surveiller le parcours de leur progéniture.

Source : Jap Presse

Commenter cet article