Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Bernard JEANNE-BEYLOT

Luc Chatel retient CEN@RFID pour la création d’un

centre de référence national sur les étiquettes électroniques RFID

 

La technologie RFID (IDentification par RadioFréquence) permet la lecture voire l’écriture, à distance, d’informations contenues dans une puce électronique reliée à une antenne. Ces étiquettes électroniques permettent d’assurer l’identification et la traçabilité des objets sur lesquels elles sont collées ou insérées.

 

Cette technologie prometteuse représente un marché clé pour de nombreuses industries et permettra de renforcer la compétitivité des entreprises françaises sur la scène internationale : suivi des opérations de production, optimisation des stocks et de la chaîne logistique, lutte contre le vol et la contrefaçon, amélioration du service au consommateur. Elle est déjà utilisée pour la traçabilité des aliments, les clés électroniques sans serrure, le paiement automatique…

 

Pour favoriser le développement des applications de cette nouvelle technologie, le gouvernement a souhaité la création d’un centre national de référence en matière de RFID et lancé un appel à candidatures en décembre dernier. Deux candidatures ont été reçues.

 

Luc Chatel, Secrétaire d’Etat chargé de l’Industrie et de la Consommation, Porte-parole du Gouvernement, se réjouit d’annoncer aujourd’hui que la candidature CEN@RFID, portée par le pôle de compétitivité SCS et en partenariat avec le Pôle Traçabilité de Valence, a été retenue.

 

Cette candidature rassemblait en effet les moyens et les compétences les plus avérés au sein d’une organisation cohérente et bénéficiant d’un large soutien des acteurs économiques.

 

Grâce à un financement de l’Etat à hauteur de 2M€ sur 3 ans, ce centre national de référence RFID mènera des missions d’information et de sensibilisation des acteurs économiques afin de faciliter le développement et l’appropriation de cette technologie et de ses usages par les entreprises, notamment les PME. Il contribuera à la normalisation et au suivi des évolutions légales et réglementaires.

 

Ce centre RFID coordonnera la réponse française à l’appel à candidatures européen pour un réseau thématique RFID communautaire.

Le centre devrait être opérationnel dès la fin de l’été afin d’aider tous les secteurs de l'économie (industrie, commerce mais aussi santé, transport, agriculture…) à exploiter la RFID.

Commenter cet article