Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Michel Rousseau

A l’hôpital de Birmingham, on va utiliser des puces RFID  pour s'assurer que les patients en attente d'opération sont bien traités pour la bonne affection et ce dans le service adéquat. L’objectif est de réduire le nombre d'interventions chirurgicales effectuées par erreur suite à des confusions d'identité.Le pilote d’une durée d’un an verra quelque 4.500 patients du service ORL (oto-rhino-laryngologie) de l'établissement porter un bracelet contenant une puce indiquant quelle est l'opération qu'ils doivent subir. Une photo et des informations numériques concernant la personne y seront également stockées.Les puces seront détectées par des capteurs installés dans les différents pavillons du service, au sein de l'hôpital. Ces capteurs seront reliés à un système déployé sur des PC dans cinq blocs opératoires, dans les chambres et salles de réveil, ainsi que sur des PDA remis aux médecins et infirmiers.Une enveloppe d'environ 300.000 livres (439.383 euros) est consacrée à ce projet pilote, lancé et financé par la fondation Heart of England NHS Foundation Trust. Précisons qu'une des raisons premières de ce déploiement est d'éviter les nombreux procès intentés pour "soins intempestifs", lesquels coûtent souvent très cher au milieu hospitalier.

Commenter cet article