Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Michel Rousseau

Le couplage de la RFID et de l’ordinateur devrait prochainement permettre aux Japonaises de visualiser à quoi ressemble sur leur visage les différentes nuances d’un maquillage sans avoir besoin pour autant de le tester.

 

 

 

Ce nouveau système, développé par NTT Communications Corp. et le fabricant de simulateurs de maquillage Digital Fashion, avec pour partenaire le concessionnaire de drugstores Seijo Corp. combine deux technologies et sera à l’essai dès ce mois-ci.

Le système ressemble à un miroir de maquillage classique, des ampoules étant placées sur les bords de ce dernier. Mais, au lieu d’avoir un miroir au milieu, c’est d’un moniteur dont on dispose. Sur l’écran de celui-ci différentes palettes donnent des détails sur le maquillage et un montage vidéo réalisé via la caméra située en haut de l’écran y est également affiché.

La cliente s’assoit en face du système et place le maquillage choisi sur un tapis face au moniteur. Les échantillons de maquillage sont bien entendu taggés avec des puces RFID et le tapis intègre un lecteur relié au système qui peut ainsi récupérer le numéro d’identification du tag et voit à quoi il correspond dans sa base de données. Les détails afférents au cosmétique pré-essayé sont alors renvoyés au système qui utilise une technologie de reconnaissance visuelle afin de déterminer les différentes zones du visage de la cliente récupérées par la caméra pour ensuite enrichir l’image avec le make-up correspondant.

Une fois ceci fait, le système recommande l’ombre à paupières la mieux adaptée, idem de l’eye liner et du rouge à lèvres, du fard à joues, etc. et permet à la cliente de simuler ce que cela donnerait sur son visage au final. Une impression de cette recommandation intégrant une illustration du résultat final est ensuite délivrée.

L’essai porte sur 10 nuances de rouge à lèvres et quatre nuances de blush.

Commenter cet article