Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Michel Rousseau

 

 

 

Technologie

 

 

Bénéfices actuels et potentiels

 

 

Challenges

 

 

Principale fréquence

 

 

 nombre de bits en mémoire

 

 

 

 

 

 

 

 

SAW

 

 

Pas de voltage seuil, d’où une meilleure tolérance aux interférences et une longue portée que le silicium. Possibilité de positionnement en utilisant des faisceaux. Procédé lithographique comportant moins d’étapes que le silicium et nécessitant une précision moindre. Résistant jusqu'à une stérilisation rayons Gamma à 10 Mrad. Fourchette de température allant de – 55° C à + 4000° C

 

 

Cristal friable. Pas d’option d’écriture. Nécessité de raccordement à une antenne. La fréquence idéale (2,45 GHz) est occupée et sensible à l’élément aqueux

 

 

 

 

 

 

 

 

2,45 GHz, mais UHF possible

 

 

 

 

 

 

 

 

Jusqu'à 256

 

 

 

 

 

 

 

 

TFTC

 

 

Options lecture écriture et étiquette active. Moindre consommation avec versions CMOS. La basse fréquence permet de travailler dans des milieux métal et aqueux, la portée étant contrôlable. Répond aux spécifications ouvertes actuelles. Impression haut débit directement lors l’emballage des produits. Parfait pour preuve électronique. Pourraît constituer le point de départ d’une utilisation chronologique de la RFID

 

 

Les encres spéciales nécessaires ici sont très coûteuses. Les encres conductives ne le sont pas assez. Les versions initiales ont peu de mémoire et pas de capacités d’écriture/lecture. Le potentiel ultime sera l’UHF, mais pas avant une dizaine d’années. Nécessite encore un film polyesther pour être apposé sur les paquets. Pas d’impression en direct avant 10 ans. Nombreux brevets pouvant grever les coûts. Pas des les priorités des développeurs. Pas de standards

 

 

 

 

 

 

 

 

13,56 MHz et en dessous

 

 

 

 

 

 

 

 

Jusqu'à 128 bits

 

 

 

 

 

 

 

 

Bandes d’encre conductrice

 

 

Potentiellement le meilleur marché. Peut déjà fonctionner sur du papier bon marché et sur des emballages plastiques. La basse fréquence rend ces étiquettes très tolérantes au métal et à l’eau.  Très résistant à la stérilisation gamma. Certaines encres conductives changent de propriétés électriques lorsque chauffées et ce de manière permanente. Parfait pour preuve électronique

 

 

 

 

Pas d’option lecture écriture. Pas de spécifications ouvertes. Pas de fréquence standard. Pas de version active. Ne porte qu’à quelques centimètres. La taille de l’empreinte exclut son utilisation sur des étiquettes de petite taille

 

 

 

 

 

 

 

 

Jusqu'à quelques KHz

 

 

 

 

 

 

 

 

Jusqu'à 128 bits

 

 

 Source : IDTechEX

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Commenter cet article