Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Michel Rousseau

Deux employés de la société de surveillance Citywatcher.com viennent cette semaine de se voir injecter une puce RFID dans le cadre de la politique de restrictions d’accès au centre informatique de cette entreprise. Cette entreprise basée à Cincinnati a mis en place une politique de sécurité renforcée de son centre informatique, emplacement où sont stockées toutes ses sauvegardes de vidéosurveillance. Il y a peu, les employés y accédaient grâce à un tag RFID pendu à leur trousseau de clés. Toutefois, le nouveau règlement mis en place exploite désormais une capsule verre VeriChip implantable dans le biceps.

Bien que la société n’exige pas cette implantation pour que l’emploi du vigile soit maintenu, personne d’autres que les implantés ne pourra dorénavant avoir accès au centre de calcul.

Ironie du sort, ces mesures arrivent pile au moment où Jonathan Westhues, chercheur chez VeriChip, vient de démontrer qu’il était possible de scanner et de cloner une puce VeriChip, ce qui permet de dupliquer en toute impunité les infos contenues dans l’implant. Bref, à moins d’être un adepte du piercing, on s’abstiendra.

Commenter cet article