Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Michel Rousseau

MESOKE 3 d’INTERSCAN Systèmes offre la possibilité de réaliser des applications sophistiquées sans devoir rédiger une ligne de code. Elle garantit  un gain de productivité de 1 à 4 sur les temps de développement d’un projet sur terminaux dédiés notamment à la RFID ou mixtes (code-barres, RFID)

MESOKE 3 repose sur le Framework .NET et se compose d’un ensemble d’objets métiers pour la collecte automatique d’information sur terminaux dédiés (code-barres, radio RFID, …).  Ce jeu complet d’objets identiques, quels que soient les matériels utilisés, rend transparentes les différences entre constructeurs.

Les applications sur PDA et PDA durcis, même ‘’très simples’’ de prime abord, exigent l’implication de développeurs très expérimentés dés que l’on aborde les domaines de la mobilité en entreprise ou hors des murs.  

Utiliser de la saisie d’information avec de l’identification automatique rend la tâche plus ardue. Sans parler de réseaux et de ressources réparties. De plus, ce travail serait à refaire à chaque changement de terminal cible ou de version..

Cet outil simplifie tout cela sans devoir écrire une seule ligne de code ! L’outil se compose d’un ensemble d’objets métiers pour la collecte automatique d’information sur terminaux dédiés (code-barres, radio RFID, …).  Ceux-ci permettent un accès identique aux fonctionnalités, quels que soient les matériels utilisés. Ils rendent ainsi  transparentes les différences entre constructeurs. L’application finale est portable et robuste,  les compétences à acquérir et à entretenir sont limitées, les particularités propres à chaque machine dédiée sont simplifiées.  

Il  permet aussi, associé au middleware PowWow Enterprise, de : 

- synchroniser des bases de données distantes et locales

- communiquer au travers de connexion puits de vidage, réseau WiFi ou réseau GPRS

- dialoguer avec des bases distantes et des applicatifs tels que SAP, PeopleSoft, Générix, etc.

Commenter cet article