Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Michel Rousseau

En 2014, les étiquettes RFID (lesquelles ne représentaient pas plus de 10 % des étiquettes dites intelligentes en 2004) devraient compter pour plus de 85 % du marché, selon une nouvelle étude.

 L’industrie US de l’étiquette intelligente (EAS – Electronic Article Surveillance, RFID, étiquettes d’emballage interactives) est actuellement dominée par les étiquettes EAS.

 Toutefois, un mouvement de plus en plus favorable se dessine vis-à-vis de la RFID, même si le coût des puces, la bataille des standards et celle des middlewares ne sont pas là pour arranger les choses.

 Or, force de constater que la RFID commence à rendre de fieffés services et que la production en masse des étiquettes est en train de faire chuter les prix.

La standardisation autour d’EPC pour ce qui concerne la distribution fait également beaucoup de bien à ce segment de marché, notamment en tirant là aussi les prix vers le bas.

Ces divers éléments de réflexion sont présentés dans Smart Labels, une nouvelle étude du  The Freedonia Group, Inc, société d'études de marché américaine.  

 En voici quelques extraits :

 Le déploiement massif des tags RFID mène tout droit au fameux Internet des objets dont on parle tant. Un symptôme ne trompe pas à ce sujet : Google travaille d’arrache-pied pour être prêt à proposer au plus vite un fantastique moteur de référencement des objets (principalement bruns et blancs, mais aussi objets de valeur, etc…) lui permettant de vendre une interface service après-vente aux entreprises commercialisant lesdits produits. La remontée des informations de panne en quasi temps réel permettra aux SAV de traiter bien plus rapidement et efficacement les demandes des clients, idem en ce qui concerne des opérations de retrait de marchandises déjà vendues mais s’avérant à l’usage dangereuses ou ayant un défaut.

 Sur le marché proprement dit de la RFID, le taux de croissance des étiquettes intelligentes devrait atteindre sur les Etats-Unis une moyenne de 11 % l’an pour atteindre les 8 milliards d’unités en 2009. A l’horizon 2014, ce chiffre devrait grimper jusqu’à 50 milliards.

 Quant au segment EAS, il devrait stagner et n’enregistrer qu’une très faible croissance : 2,2 % l’an.

Commenter cet article