Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Philippe de Matteis

L’utilisation de la RFID (active et passive) comme moyen efficace de traçabilité des intervenants, des matériels, des blessés permet d’assurer la gestion complète de la chaîne de secours du lieu de la catastrophe jusqu’à l’hôpital. En effet les retours d’expérience (AZF, WTC, Madrid, Londres, Tsunami…) ont permis de mettre en avant que l’utilisation traditionnelle de fiches cartonnées pour le suivi de blessés n’était  pas performante dans les premières heures : entre papier mouillé, envolé, échangé ou sur la mauvaise personne, on peut arriver à plus de 80% de pertes d’information des patients sur le terrain. La technologie RFID permet d’écrire un dossier médical minimal personnalisé (sous forme de bracelet électronique), actualisable au fur et à mesure de la prise en charge du blessé dans la chaîne de secours. On évite ainsi de faire 10 fois le bilan de la même personne avant son arrivée à l’hôpital.  L’utilisation de la RFID seule ne suffit pas et doit être accompagnée de technologies complémentaires comme les réseaux radios numériques type Antares, les réseaux wireless (WIFI, Bluetooth, WIMAX..) et doit faire partie d’une logique d’interopérabilité entre les différentes chaînes de commandement (SAMU, Préfecture, Pompier, Sécurité Civile, ONG, Armée…).

La RFID semble être le moyen le plus efficace en conditions extrêmes.

 

L’Armée Française, le SAMU de Martinique, … sont pionniers en la matière.

 

Pour en savoir plus : Jean-Philippe VERGER CEO Tracemed Consulting RFID, www.tracemed.net

tél : +(33) 9 62 11 78 23

 

Commenter cet article