Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Michel Rousseau

Tagsys vient de présenter une méthodologie destinée à évaluer, concevoir et déployer une infrastructure évolutive de suivi de produits via la RFID, offrant les niveaux de performance et de fiabilité définis par la méthode Six Sigma.

Il s'agit d'une approche consultative qui définit étape par étape le plan de déploiement d’un projet RFID, ce depuis les lignes de production du client jusqu'à la livraison, le tout prenant en compte l’intégralité de la chaîne logistique. S’appuyant sur les meilleures pratiques développées par Tagsys et l’ensemble des brevets dont elle est propriétaire, la méthodologie baptisée P3: e-Xecute RFID permet à ses clients de passer, en trois mois, de la phase de conception à la phase de mise en œuvre d’une infrastructure RFID totalement intégrée.

Exemple de mise en œuvre dans le secteur pharmaceutique

La phase P1 (Analyse des besoins) commence par l’analyse de la situation du client. Les ingénieurs et consultants de Tagsys évaluent l’étendue des besoins fonctionnels auxquels le projet devra répondre. Un client peut par exemple exiger une précision des taux de lecture de l’ordre de 99,9999% pour des unités de produits liquides concentrées dans peu d’espace et pour lesquelles il existe différentes UGS (unité de gestion des stocks). Compte tenu de ces besoins, Tagsys va définir les spécifications du produit aptes à les satisfaire ainsi que les besoins liés à son intégration avec les systèmes déjà en place chez le client.

À l’issue de la phase P1, l’analyse qui aura été faite de la situation et des besoins du client lui sera remise ainsi que des recommandations concernant les étiquettes et lecteurs RFID. Ces recommandations indiqueront les protocoles de communication et fréquences préconisés, les tailles et formes des étiquettes RFID, les fonctionnalités de lecture et d’écriture, les lecteurs, les antennes et les interfaces RFID.

Au cours de la phase P2 (Test du concept en production), Tagsys va concevoir une infrastructure RFID et tester sa mise en œuvre sur les lignes d’emballage, de production et de fabrication du client. Tagsys va ensuite collaborer avec le client pour déterminer l’emplacement des étiquettes, que ce soit sous la forme d’étiquettes transformées ou d’étiquettes intégrées dans l’emballage. L’étiquette peut être intégrée dans une bouteille en verre ou en plastique ou bien encore dans les bouchons de sécurité des flacons de médicaments.

Par ailleurs, Tagsys analyse les informations qui sont stockées dans l’étiquette et fait des recommandations à ce sujet. Enfin, Tagsys procède à des tests exhaustifs au travers d’une modélisation du processus de production et d’essais en laboratoire de façon à reproduire des scénarios de mise en place réelle dans le cadre desquels sont testées toutes les interactions critiques d’un bout à l’autre de la chaîne logistique et qui permettent de résoudre les problèmes avant le déploiement définitif du système. À l’issue de cette phase, Tagsys remet au client une analyse de faisabilité de même qu’un schéma fonctionnel du système spécifiant les étiquettes et stations RFID utilisées, les besoins en termes d’interfaces et les règles de gestion.

Lors de la dernière phase P3 (Mise en production) Tagsys active le système sur site, là où se trouvent les installations du client. Cette phase englobe l’installation du matériel RFID et l’intégration de la solution sur les lignes de production existantes. Tagsys effectue un test de bout en bout de l‘intégration et certifie que les lignes sont prêtes pour une mise en œuvre réelle de la solution.

Commenter cet article