Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Michel Rousseau

Microlise , une société basée à Nottingham vient de conclure un partenariat avec DHL. et le fabricant de produits RFID AeroScoutAfin de mettre au point un nouveau système destiné à l'industrie pharmaceutique. Ce système permet le suivi en temps réel des températures des produits en cours d'expédition sur l'ensemble de la supply chain étendue. Pour ce faire, il utilise des capteurs RFID.

Comme le souligne Jeroens Martens, responsable de ce programme : « le contrôle temps réel de la température est le point essentiel de ce pilote. En effet, le contrôle des températures connaît l'importance croissante du fait de la sévérité accrue des réglementations en matière de transport de médicaments et d'autres matériels de santé. Grâce à ce nouveau capteur RFID, nous pouvons suivre les expéditions sur l'ensemble de la supply chain tout en offrant à nos clients une meilleure visibilité et aussi en garantissant moins de dommages du cas des chocs thermiques sur le stock durant le transit ».

Le premier test (réalisé le 28 mars) s'est porté sur des produits devant être stocké entre eux 2 et 8° C et concernait un transport entre un entrepôt belge et le hub de DHL en Suède. Depuis, cinq transits se sont dérouléesans le moindre problème.

Grâce à ce système, le progiciel de centre de management du transport de Microlise peut tracer la position du véhicule pendant quela température des produits est suivie en temps réel par les tags RFID actifs d'AeroScout collés sur la cargaison. Ce suivi permet également de monitorer les produits une fois livrés au centre de distribution.

Si la cargaison subit un changement de température, un message d'alerte (SMS ou e-mail) est automatiquement engendré afin de pouvoir mettre en place l'action adéquate.

Dans le passé, la température était suivie à l'aide d'un dispositif enregistrant celle-ci durant l'expédition, dispositif qui toutefois ne pouvait être lu qu'une fois la cargaison livrée.

Rappelons brièvement que la RFID est considéré comme l'une des technologies les plus prometteuses au niveau de la supply chain pharmaceutique. Elle permettra d'éviter des incidents tel celui qu'a connu Novartis dernièrement. Ce laboratoire a dû en effet quelque 20 000 doses de vaccin antigrippe congelées accidentellement est donc rendues inopérantes.

Nombreux sont ceux qui considèrent aujourd'hui la RFID comme la solution pour lutter contre les quelque 29 milliards d'euros de produits médicaux contrefaits.

C'est pourquoi on attend une croissance moyenne de ce segment de marché de 20 % minimum par an.

Commenter cet article