Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Rousseau

Pour répondre à des contraintes de températures élévées, Faurecia a sélectionné la solution THERMOtag®de MAINtag pour ses chaînes de production de sièges pour automobiles.

Depuis de nombreuses années, les technologies RFID buttent sur le problème des températures d'utilisation élevées. La tenue mécanique et la stabilité ferromagnétique des étiquettes RFID est mise à rude épreuve lorsque l'on dépasse les 100°C, d'autant plus que le process est répété. On parle alors de cyclage en température.
Pourtant les processus industriels présentant des phases de chauffe supérieures à 100°C sont très courants et posent un évident problème de traçabilité.
Le verrou « cyclage en température » est en train de sauter grâce à la solution THERMOtag® développée depuis 2 ans par l'industriel MAINtag. THERMOtag® fait appel à une technologie exclusive de faible emmissivité permettant de limiter la diffusion de la température de l'extérieur vers la zone active de l'étiquette électronique. Le cyclage répété en température est alors possible.

THERMOtag a été retenu et qualifié par l'équipementier Faurecia pour ses chaînes de production de sièges destinés à équiper la nouvelle 207. Au cours de leur fabrication, les armatures de siège passent par une phase de mise en peinture à 180°C pendant 1 heure. C'est une application idéale pour la RFID car les étiquettes d'identification classiques (code à barres) se révèlent trop coûteuses : elles doivent en effet être masquées avant peinture ce qui est extrêmement coûteux lorsque l'on fabrique 3000 sièges par jour sur une ligne.

MAINtag a démontré son savoir faire en apportant, pour la première fois une solution industrielle et fiable au problème de cyclage thermique en RFID. THERMOtag répond en effet aux critères de résistance requis. Le THERMOtag offre de plus une capacité mémoire de 5000 caractères capable d'enregistrer les paramètres processus tout au long de la ligne de fabrication. Ainsi le tag est utilisé comme support d'information, évitant la mise en réseau des machines, ce qui représente une économie substantielle en investissements.

MAINtag a proposé et mis en oeuvre une solution globale comprenant le lecteur RFID industriel MM3R équipé d'un microprocesseur Atlas et d'une mémoire de 128 Mo très simple à interconnecter avec les automates de ligne. Bien que faisant appel à des technologies de pointe, l'installation n'est pas plus compliquée que celle d'une imprimante.

En raison de ce premier succès, les projets à court terme sont déjà nombreux dans les tuyaux de MAINtag qui décline sa technologie THERMOtag® vers des formats variés de 10mm à 50mm et vise également les marchés basse température (azote liquide) puisque le comportement de ses tags est également excellent dans ces conditions.

-  A propos de MAINTag

MAINtag, éditeur et intégrateur 100% RFID, est l'inventeur du concept "Vos produits ont de la mémoire !" qui permet très simplement de doter tous types de produits d'une mémoire passive non volatile. L'intégration de la technologie des étiquettes électroniques RFID (Radio Frequency IDentification), constitue son coeur de métier. MAINtag se concentre sur le développement de systemes RFID complets pour les environnements sévères (environ 80% de son Chiffre d'affaires) et sur le développement de MAINtag Office, suite logicielle pour créer des applications RFID intégrant toutes les fonctions nécessaires à un déploiement simple : c'est le « prêt-à-porter RFID »

Depuis 2003, Maintag s'est allié avec l'industriel JMD - groupe Supratec, pour la distribution de ses produits. Spécialisée dans commercialisation et la fabrication d'étiquettes à usage industriel depuis 1974, JMD Etiquettes fait bénéficier à MAINtag de son réseau clients et fournisseurs étendu et complète son offre avec les solutions MAINtag sur le marché de la traçabilité RFID. Le plasturgiste C.L.E. fait également parti intégrante du groupement pour la fourniture de packaging thermoplastiques faisant appel aux technologies innovantes iplastics. MAINtag compte un centre de développement et de production à Epinay (93) et un réseau de 5 agences commerciales en Europe, Etats Unis et Afrique.

Commenter cet article