Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Philippe de Matteis

La joint-venture Toll4Europe GmbH annonce un boîtier de télépéage pour la facturation dans toute l’Europe

T-Systems International GmbH, Daimler AG et DKV EURO SERVICE GmbH + Co. KG annoncent la création d’une joint-venture. Elle sera en charge du développement et de la prestation de services de péage électroniques européens (« EETS ») pour les véhicules de plus de 3,5 tonnes. Cette alliance a bénéficié du feu vert de toutes les administrations antitrust.

Daimler AG et DKV EURO SERVICE GmbH + Co. KG ont adhéré en tant qu'associés à T-Systems EETS GmbH, société déjà enregistrée en tant que fournisseur du SET. La raison sociale de cette nouvelle entitié sera Toll4Europe GmbH. Elle a pour but de minimiser la complexité des relations entre les entreprises nationales de télépéage et les prestataires de services. Grâce au rattachement à la plateforme de Toll4Europe GmbH, quelle que soit la taille des prestataires de services, ils pourront proposer les services du SET à leur clientèle en tant que partenaires de distribution.

La répartition des parts de Toll4Europe est la suivante, 55% pour T-Systems, Daimler 30% et DKV 15%. La direction opérationnelle de Toll4Europe est donc entre les mains de T-Systems qui apporte à la joint-venture plus de 14 années d'expérience dans le secteur des péages. La société sera responsable non seulement de la technique mais aussi de la commercialisation aux prestataires de service.

Toll4Europe bénéficiera du savoir-faire de Daimler en matière de mise en place des On Board Units dans les véhicules. Avec plus de 25 ans d’expérience dans le secteur des péages, DKV apporte également une expertise en matière de facturation dans 30 péages européens pour ses 140 000 clients actuels.

Ainsi réunis, ils créent des bases qui permettront l'implémentation technique d'un boîtier de télépéage dans les systèmes de péage européens. Le lancement d’un boîtier utilisable dans toute l'Europe

est prévu à partir de 2018. Au début de sa commercialisation le boîtier desservira la Belgique, l'Allemagne, la France, l'Autriche et la Pologne. L'Italie, le Portugal, l'Espagne et la Hongrie en feront partie dans la mesure du possible ou seront reliés au système en peu de temps. À moyen terme, tous les péages des routes, ponts et tunnels assujettis au péage actuellement et dans le futur seront enregistrés par un seul boîtier.

Source: Communiqué de presse

Commenter cet article