Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par La Rédaction

Un jour bientôt, les pompiers pourraient porter des chemises qui suivent leur coeur et les taux de respiration, le mouvement et l'emplacement exact dans un bâtiment. Le Department of Homeland Security a récemment financé un programme de deux entreprises de développement technologique de l'Internet of Things (IoT), Hexoskin et SensorUp, afin de démontrer la technologie portative basée sur les capteurs pour les premiers intervenants.

Hexoskin, basée au Canada, a développé sa chemise intelligente pour surveiller sans effort la santé du porteur. «Les capteurs cardiaques et respiratoires de la chemise mesurent la vitesse et la profondeur de respiration», explique Pierre-Alexandre Fournier, PDG de Hexoskin. «C'est en fait le seul produit au monde capable de mesurer la respiration sans avoir à mettre quelque chose sur la tête ou le visage.» Les chemises suivent également le type de mouvement, le nombre de pas, les positions de sommeil et les cycles.

Hexoskin a travaillé avec un certain nombre d'organismes fédéraux, y compris la marine des États-Unis, sur les évaluations du sommeil et d'autres projets de surveillance de la santé.

«Nous voyons Hexoskin jouer un rôle holistique dans la gestion de la santé du personnel au sein des forces armées, qu'il s'agisse de formation pour préparer une mission, une évaluation de la santé ou d'évaluer leur état au cours du déploiement», indique Fournier.

"Les objets reliés à l'IOT feront partie de la technologie que nous utilisons pour être en contact avec les professionnels de la santé sur une base quotidienne", dit-il. «Nous voyons l'avenir de la santé comme étant beaucoup plus décentralisé et personnalisé, et nous sommes ravis de faire partie de cela."
Analyse de données à partir de plusieurs périphériques

«Nous relions les capteurs de gaz, de qualité de l'air et de fumée, les caméras portables et les drones, nous pouvons suivre l'état de l'air que les premiers intervenants respirent et ce qu'ils regardent, ainsi que leurs signes vitaux».

Source : http://www.fedtechmagazine.com/article/2016/10/dhs-backs-research-wearables-track-first-responders

Commenter cet article