Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par La Rédaction

Cela fait près d'un an qu'un journal télévisé  a diffusé une reportage sur l'huile d'olive italienne contaminée atteignant le marché de détail des États-Unis. L'industrie a réagi rapidement pour corriger le problème, et s'appuie sur une solution RFID qui permet aux consommateurs de vérifier l'authenticité du produit.

Plusieurs marques d'huile d'olive intègrent les étiquettes NFC dans l'étiquetage des bouteilles pour garantir l'authenticité du produit.

Selon le rapport de 60 minutes, la moitié de l'huile vendue comme extra-vierge en Italie et 75-80 pour cent de l'huile vendue aux États-Unis ne répond pas aux qualités légales pour l'huile extra vierge. Le type le plus courant de fraude consiste à mélanger des extra vierges italiennes avec des huiles d'olive de qualité inférieure d'Afrique du Nord et de la Méditerranée. Dans d'autres cas, une bouteille étiquetée "huile d'olive extra-vierge" pourrait contenir une huile de graines comme le tournesol ayant l'apparence et l'odeur d'une huile d'olive.

Tout cela fait partie d'une opération à 16 milliards de dollars dirigée par la mafia pour contrefaire les aliments italiens. Mais désormais la RFID vient contrecarrer ce trafic. Thin Film Electronics ASA intègre ses étiquettes NFC SpeedTap ™ dans l'emballage des marques italiennes d'huile d'olive pour permettre l'authentification des produits, améliorer l'engagement des consommateurs et propulser les ventes en ligne. Les marques participantes sont Buonamici, La Ranocchiaia, SPO et Il Cavallino.

Les producteurs, dont chacun produit son huile dans les fermes de la région de Toscane en Italie, utiliseront la technologie NFC en combinaison avec une application primée appelée iOlive. Lancé en 2014, iOlive a créé un guide électronique complet et un système de suivi qui répertorie les données vitales sur plus de 150 des huiles d'olive vierge extra de la Toscane.

IOlive a été lancé à Agrietour, l'exposition nationale de l'agrotourisme et de l'agriculture multifonctionnelle, qui se tient chaque année à Arezzo, en Toscane. Lors de l'événement, l'application iOlive innovante a été nommé vainqueur d'un 2015 "Green Oscar" pour des idées innovantes dans l'agriculture.

«L'industrie de l'huile d'olive est très semblable à l'industrie du vin en ce que chacun a un riche patrimoine qui est vieux de plusieurs siècles», a déclaré Pietro Barachini, le fondateur d'iOlive et un dégustateur professionnel d'huile d'olive. "Mais l'industrie du vin a fait un bien meilleur travail pour éduquer les clients sur la façon d'évaluer, d'acheter et de profiter du vin. C'est pourquoi j'ai créé iOlive et j'ai commencé à travailler en étroite collaboration avec des marques en Toscane. Je crois qu'il fera pour les consommateurs d'huile d'olive ce que les applications de vin leader ont fait pour les amateurs de vin. Et je suis très enthousiaste à l'idée d'utiliser la technologie SpeedTap de Thinfilm pour passer au niveau suivant. "

Les tags SpeedTap de Thinfilm sont minces et flexibles et  s'intègrent à l'emballage ou à l'étiquette d'un produit. Elles peuvent être lues avec le un smartphone NFC. Chaque étiquette est unique et est pratiquement impossible à cloner. Une fois exploité, l'étiquette communique sans fil dans le cloud, permettant aux marques de se connecter directement à leurs clients et de fournir instantanément des messages d'authentification, des informations sur les produits et d'autres contenus pertinents.

"L'application iOlive numérise la fiche de profil du IOC (Conseil oléicole international) pour l'évaluation de l'huile d'olive, utilisée dans 44 pays pour certifier les produits extra vierges", a expliqué Barachini. «Les dégustateurs professionnels utilisent notre plate-forme pour saisir numériquement leurs évaluations - y compris l'analyse sensorielle - et les consommateurs peuvent visualiser ces informations via l'application iOlive. Les étiquettes SpeedTap permettent d'accéder aux données de façon simple, instantanée et transparente». Le processus a été validé par Agro-Lab, le laboratoire de PromoFirenze, une agence de la Chambre de Commerce de Florence

Commenter cet article