Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par La Rédaction

Dans l’industrie par fraisage le passage à l’industrie 4.0 passe par une communication fiable du plus petit des composants avec la machine.
Dans l’industrie par fraisage le passage à l’industrie 4.0 passe par une communication fiable du plus petit des composants avec la machine.

Les exigences complexes, la vitesse de production de plus en plus élevée ainsi que la forte mise en réseau des processus exigent une amélioration constante de l’usinage des pièces fraisées. Les étiquettes RFID, grâce auxquelles la vision de l’industrie 4.0 devient réalité, jouent ici un rôle essentiel.

L’industrie 4.0 permet de passer au niveau de production supérieur. L’objectif est la mise en réseau de tous les objets d’une usine sur la base de technologies de communication. Des composants, machines et produits intelligents doivent commander eux-mêmes le processus de production. Une vision rendue possible par un suivi continu des composants ainsi que par la mise en réseau des partenaires de toute la chaîne de production. Cela requiert une configuration logicielle uniforme et des standards de marquage des composants permettant une communication transversale. Ainsi, les entreprises peuvent échanger à tout moment les cellules de fabrication – même indépendamment des lignes de production ou des sites. En même temps, le composant communique lui-même s’il doit être traité en priorité ou s’il requiert une documentation spéciale dans le système de gestion.

Les étiquettes RFID, supports de données pour tous les acteurs de la branche

Une plus grande autonomie de production suppose l’enregistrement sur le composant d’un maximum de données, les plus variables possibles, tout en respectant le standard défini. Une possibilité offerte par la technologie RFID (Radio Frequency Identification) en tant que support de données sous forme d’étiquette. Grâce aux informations de production temporaires figurant sur l’étiquette RFID, chaque partenaire de la chaîne de production bénéficie de toutes les principales informations, sans même avoir besoin d’être directement connecté à un logiciel centralisé.

Un choix d’étiquette déterminé par l’environnement de production et le matériau

Pour une utilisation optimale des étiquettes RFID dans l’industrie d’usinage de pièces fraisées, il est important de déterminer la plage de fréquence et la mémoire de données adaptées, ainsi que de tenir compte des conditions ambiantes. Il est également impératif de pouvoir procéder à une dépose automatique des étiquettes, car la production automatisée est complétée par des systèmes d’application et des lecteurs RFID. Souvent, l’industrie d’usinage par fraisage a affaire à des matériaux tels que le métal, les plastiques haut de gamme ou divers matériaux naturels. L’étiquette RFID doit être adaptée à ces matériaux. Les fabricants d’étiquettes innovants ont développé des produits spéciaux alliant longévité, bonne adhérence sur le support correspondant et distance de lecture optimale sur le métal. Et aujourd’hui, les processus asservis à la température ne sont plus un problème non plus : il existe désormais des étiquettes en mesure de résister à une température pouvant atteindre 180 degrés, pour une durée déterminée, en restant intacte.

Avec l’évolution progressive vers l’industrie 4.0, nous verrons combien il faudra de mémoire, quels standards s’établiront et si des options supplémentaires telles que les systèmes sensoriels s’avèrent intéressants pour l’industrie par fraisage.

Source: Schreiner ProTech

Commenter cet article