Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Philipe de Matteis

Un nouveau groupe d’experts spécialisés dans l’Internet des objets et ses applications

Genève, le 10 juin 2015 – Les membres de l’UIT ont créé une nouvelle Commission d’études de l’UIT–T qui sera chargée d’examiner les besoins de normalisation des technologies de l’Internet des objets (IoT) tout en privilégiant, dans un premier temps, les applications de l’IoT dans les villes intelligentes.

Cette nouvelle Commission est la “Commission d’études 20 de l’UIT–T : l’Internet des objets et ses applications, y compris les villes et les communautés intelligentes”. Elle sera chargée des normes internationales qui garantiront un développement coordonné des technologies de l’IoT, y compris les communications de machine à machine et les réseaux de capteurs ubiquitaires. Elle élaborera des normes qui permettront d’utiliser le potentiel des technologies de l’IoT pour trouver une solution aux problèmes liés à l'urbanisation. La normalisation des architectures de bout en bout pour l’IoT et les mécanismes pour assurer l’interopérabilité des applications et ensembles de données IoT utilisées par divers secteurs verticaux de l’industrie constitueront une partie essentielle de son travail.

Le déploiement des technologies de l’IoT devrait permettre de connecter, selon les estimations, 50 milliards de dispositifs au réseau à l’horizon 2020, ce qui aura des incidences sur pratiquement tous les aspects de notre vie quotidienne. L’Internet des objets contribue à la convergence des secteurs de l’industrie, en particulier les secteurs des services collectifs, des soins de santé ou des transports faisant partie des nombreux secteurs qui ont un intérêt dans l’avenir des technologies de l’IoT. La nouvelle Commission d’études de l’UIT–T est la nouvelle plate-forme spécialisée dans la normalisation de l’IoT nécessaire pour que cette convergence s’appuie sur un ensemble cohérent de normes internationales.

Les technologies de l’IoT donnent aux pays développés comme aux pays en développement la possibilité de transformer les infrastructures urbaines en tirant parti des gains d’efficacité inhérents aux bâtiments et systèmes de transport intelligents ainsi qu’aux réseaux d’alimentation électrique et de distribution d’eau intelligents. L’UIT est bien placée pour aider les pouvoirs publics et le secteur privé à mettre à profit cette opportunité.

“Construire des villes intelligentes et durables nécessitera une collaboration efficace entre le secteur public et le secteur privé,” a déclaré le Secrétaire général de l’UIT M. Houlin Zhao. Et d’ajouter :“ Cette nouvelle Commission d’études de l’UIT–T rassemblera en son sein des acteurs venant d’horizons divers qui mettront les compétences techniques de l’UIT au service d’autres secteurs de l’industrie et des administrations nationales et métropolitaines responsables des questions d’urbanisation.”

“Les cinq années à venir seront déterminantes pour exploiter tout le potentiel des technologies de l’IoT,” a déclaré M. Chaesub Lee, Directeur du Bureau de la normalisation des télécommunications de l’UIT. “L’UIT–T s’emploie activement à élaborer des normes pour l’IoT et nous cherchons à aider les villes dans le monde entier à créer les conditions nécessaires pour démontrer l’utilité des technologies de l’IoT dans la solution des problèmes d’urbanisation.”

En mai, Dubaï a été la première ville au monde à évaluer l’efficacité et la viabilité de ses activités et de son fonctionnement en utilisant les indicateurs fondamentaux de performance élaborés par le Groupe spécialisé de l’UIT–T sur les villes intelligentes et durables (FG-SSC). Le projet pilote, d’une durée de deux ans, permettra d’évaluer l’utilisation pratique de ces indicateurs en vue de leur normalisation internationale.

“Les réseaux des technologies IoT nous permettront de mieux comprendre comment fonctionnent les villes car ils apporteront des gains d’efficacité considérables,” a déclaré M. Nasser Almarzouqi de l’Autorité de régulation des télécommunications des Émirats arabes unis, le Président de la nouvelle Commission d’études de l’UIT–T. “Cette Commission d’études, composée des nombreux acteurs du secteur des technologies de l’information et de la communication, jouera un rôle déterminant pour promouvoir le développement de « systèmes de systèmes » efficaces qui contribueront à réduire la fracture numérique et à créer un monde plus connecté .”

Singapour a proposé d’accueillir la réunion inaugurale de cette Commission d’études.

L’UIT a exposé son projet concernant l’IoT dans un rapport qui fera date, le Rapport sur l’Internet des objets publié en 2005 dans le cadre d’une série de rapports de l’UIT sur l’Internet. La création de cette nouvelle Commission d’études résulte, d’une part, de l’expérience acquise par l’UIT–T en ce qui concerne l’élaboration de normes sur l’IoT et, d’autre part, des conclusions du Groupe spécialisé FG-SSC, qui vient d’achever ses travaux avec la publication de 21 rapports techniques et spécifications

La décision de créer une nouvelle Commission d’études de l’UIT–T a été prise à la réunion du Groupe consultatif de la normalisation des télécommunications (GCNT) qui s’est tenue au siège de l’UIT, à Genève du 2 au 5 juin. Le GCNT est habilité à modifier la structure et le programme de travail de l’UIT–T dans l’intervalle de quatre ans qui sépare deux Assemblées mondiales de normalisation des télécommunications, ce qui donne à l’UIT–T la souplesse nécessaire pour réagir à l’évolution des priorités de ses membres.

Les Commissions d’études de l’UIT–T élaborent des normes internationales (Recommandations de l’UIT–T) qui sont à la base de l’interconnexion et de l’interopérabilité des réseaux et dispositifs TIC.

A propos de l'UIT organisme des Nations Unies:
L'UIT est la principale institution des Nations Unies pour les technologies de l'information et de la communication; elle encourage l'innovation dans le secteur des TIC, aux côtés des 193 Etats Membres et plus de 700 entités du secteur privé et institutions universitaires qui la composent. Fondée en 1865, elle célèbre en 2015 son 150ème anniversaire en tant qu'organisation intergouvernementale chargée de coordonner l'utilisation en partage du spectre des fréquences radioélectriques au niveau mondial, d'encourager la coopération internationale en attribuant des orbites de satellite, de renforcer l'infrastructure des communications dans les pays en développement et de définir des normes mondiales qui garantissent la parfaite interconnexion de systèmes de communication très divers. Qu'il s'agisse des réseaux large bande ou des technologies hertziennes de pointe, de la navigation aéronautique et maritime, de la radioastronomie, de l'observation des océans et de la surveillance de la Terre par satellite ou de la convergence entre téléphonie fixe et téléphonie mobile, de l'Internet ou des technologies de radiodiffusion, l'UIT s'engage à connecter le monde. www.itu.int

Commenter cet article