Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Philippe de Matteis

Lors de la conférence Liveworx à Boston la semaine dernière, Michael Porter, professeur à Harvard Business School et bien connu dans le monde comme expert en stratégie d'entreprise, a parlé de ce qu'il a appelé "la troisième vague de l'innovation IT" – à savoir l'Internet des objets.

Michael Porter, avec Jim Heppelmann, président et CEO de PTC, a résumé leurs conclusions dans un article de la Harvard Business Review de novembre 2014 sur la façon dont l'internet des objets (IdO) perturbe diverses industries de services sur le terrain. Ils ont également parlé des recherches en cours sur les implications dans la stratégie et l'organisation de l'entreprise et qui seront publiés dans la HBR plus tard cette année.

"La manière de piloter une entreprise va changer d’une manière beaucoup plus spectaculaire que dans les générations précédentes avec l’IT" a déclaré Porter.


Voici quatre points où l'IdO forcera les dirigeants des entreprises de services à s’adapter:

1. Les entreprises de services devront se transformer : de réactives à proactives

Il y aura une transformation dans la façon dont les entreprises de services seront gérées et organisées, notamment parce que les produits connectés permettent aux techniciens de diagnostiquer un problème, ou même d’effectuer le service à distance. Les entreprises sont en mesure de pousser des mises à jour numériques de produits sur le terrain, d'analyser les données d'utilisation des produits pour en améliorer l'efficacité du service et la gestion de la garantie. Les sociétés de services vont se déplacer au-delà du modèle de réparation aux services avancés de données qui ajoutent une valeur aux clients. En fin de compte, explique Porter, ce modèle va évoluer au «produit-as-a-service» où les entreprises développeront de nouvelles fonctionnalités en étendant les cycles de vie des produits.

2. Le Big data va créer une section entièrement nouvelle de la chaîne de valeur

Les entreprises qui intègreront l’IoT vont trouver des façons de créer de la valeur à partir du flux de données constant de facteurs internes et externes. (Données internes pourraient être l'utilisation du produit et des informations de performance des équipements, tandis que les données externes pourraient inclure des conditions météorologiques, par exemple.)

Porter et Heppelmann expliquent : plutôt que d'avoir chaque division gérant séparément ses transactions avec ses propres données, les entreprises ont besoin de créer un "groupe unifié de données," dirigé par un administrateur de données en chef, qui peut stocker, regrouper et analyser les données - et de travailler en étroite collaboration avec d'autres divisions afin de découvrir des idées qui créent de la valeur client.

3. La conception du produit nécessitera un long-terme, une approche intégrante

La conception du produit deviendra "persistante", a déclaré Porter, signifiant que les produits seront continuellement reconçus et entretenus par des connexions et des services à distance une fois qu'ils sont sur le terrain. En conséquence, les entreprises doivent trouver une nouvelle approche de la conception de produits qui représente tout ce qui arrive après la vente.

En outre, une connectivité accrue exigera que les fabricants suivent et voient les produits, dans un système en réseau plus large. Un tracteur "intelligent", par exemple, aura ses propres connexions d’analyse de données, mais il doit aussi interfacer avec d'autres machines intelligentes sur la ferme.

4. Attendez-vous plus de consolidation et d'une guerre des talents

Porter décrit les changements induits par l'IdO comme une opportunité pour les entreprises d'élargir leurs offres et piloter des fonctionnalités de produits innovants. Il y a deux choix: conduire les affaires et produit comme par le passé, ou s’adapter. Les entreprises qui ne réagissent pas auront leurs produits remplacés par les entreprises qui le font. Porter prédit que cela conduira à une nouvelle consolidation dans toutes les industries, permettant aux entreprises de développer leur marché et des produits grâce à des données et des fonctionnalités offertes par l’IdO.

Mais le plus grand obstacle, indique Porter, est susceptible d'être la guerre des talents. Il y a actuellement trop peu de gens avec une alliance des compétences nécessaires pour relever les nouveaux défis posés par l'ère de l’IdO.

Source : http://fieldservice.com/2015/05/11/service-leaders-will-be-hard-hit-by-internet-of-things-revolution-harvards-michael-porter/

Commenter cet article