Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Philippe de Matteis

ENERBEE, startup française ayant mis au point un microgénérateur d’énergie électrique unique au monde pour remplacer les piles et batteries des objets connectés, vient de boucler une nouvelle levée de fonds associée à un financement bancaire pour un montant global de 2,5 millions d’euros auprès de Robolution Capital et Emertec (souscription de 1,6 million d’euros en capital), BNP PARIBAS et Crédit Agricole Sud Rhône-Alpes (financement bancaire complémentaire de 900 000 euros). Cette levée va permettre d’assurer le développement d’ENERBEE, et notamment de renforcer ses activités de Recherche et Développement et la mise en place de sa production.

 

 

Fondée en 2014 à Grenoble, la société ENERBEE a mis au point un microgénérateur innovant – le seul au monde qui soit capable de récupérer l’énergie d’un objet en mouvement, même à faible vitesse et de manière irrégulière, afin d’assurer l’alimentation de ce dernier. Grâce à sa technologie, ENERBEE a pour ambition de devenir, à moyen terme, l’acteur de référence de l’autonomie énergétique des objets connectés.

Les objets connectés s’apprêtent à révolutionner les usages et la vie quotidienne – bracelets et montres connectés, bâtiments intelligents, ou encore internet des objets au service de l’industrie, de la logistique et des services… Ce développement rapide est pourtant ralenti par le problème de l’alimentation en énergie de ces objets qui fonctionnent aujourd’hui, soit grâce à des piles ou batteries nécessitant d’être changées ou rechargées régulièrement, soit à l’aide d’un branchement coûteux sur le réseau électrique. Aujourd’hui, plus de 30 milliards de « piles boutons »[1] sont vendues dans le monde chaque année, ce qui représente un important impact environnemental et pose la question du recyclage.

Une pépite technologique française

L’innovation mise au point par ENERBEE ouvre la voie à l’autonomie énergétique totale des objets connectés. Le microgénérateur d’ENERBEE associe matériaux magnétiques et piezoélectriques pour produire de l’électricité avec un rendement suffisant quelles que soient la vitesse et la régularité du mouvement. C’est cette association unique de matériaux qui a nécessité le dépôt de différents brevets et a donné naissance à la société ENERBEE il y a un an.

Le microgénérateur conçu par ENERBEE est le résultat de plusieurs années de recherche, menées sous l’impulsion de son fondateur Jérôme Delamare, et de 5 brevets développés dans 4 établissements de la région grenobloise : le laboratoire G2Elab de l’INP Grenoble, le CEA/Leti, le CNRS et l’Université Joseph Fourier.

ENERBEE a déjà reçu en 2014 deux grands prix au Concours Mondial d’Innovation (Elysée, Ministère de l’Industrie) ainsi qu’au concours iLab (Ministère de la Recherche).

Dotée d’une première série de générateurs, la société ENERBEE travaille sur la prochaine version de son générateur miniaturisé. ENERBEE fabriquera ses générateurs électriques miniatures en France, sur sa propre ligne de production, qui devrait voir le jour d’ici fin 2016 près de Grenoble. ENERBEE travaille aujourd’hui en étroite collaboration avec plusieurs fabricants de produits et d’objets connectés dans le cadre de phases de tests. La première commercialisation de série des microgénérateurs ENERBEE, intégrés au sein d’objets connectés vendus au grand public, devrait intervenir avant la fin de l’année 2016.

Une technologie de pointe sur un marché en plein développement

Si un quart des Français utilisent déjà des objets connectés, en grande partie pour faciliter leur vie de tous les jours[2], le marché des objets connectés ne pourra véritablement se développer que s’il est possible non pas d’augmenter leur autonomie mais bien de les rendre entièrement autonomes sur le plan énergétique. Dans les prochaines années, des milliards d’objets connectés vont avoir besoin d’être autonomes en électricité et de s’affranchir des accumulateurs, des piles ou de contrainte de la recharge périodique.

A l’occasion de la levée de fonds, Pierre Coulombeau, Président et Cofondateur de ENERBEE, déclare : «Nous sommes heureux et fiers de renforcer les capacités de croissance de ENERBEE grâce à des acteurs référents de l’investissement, Robolution Capital et Emertec, qui croient en la qualité et la valeur de notre technologie ainsi qu’à son potentiel commercial à l’heure où explose l’internet des objets. Leur arrivée à nos côtés marque une étape structurante pour notre société alors que nous nous apprêtons à lancer nos premiers microgénérateurs fabriqués en région Rhône-Alpes.»

A propos de ENERBEE :

Créée à Grenoble en mars 2014 par Jérôme Delamare et Pierre Coulombeau, ENERBEE est une startup industrielle développant des solutions de génération d’énergie basées sur le mouvement qui visent à remplacer piles et batteries dans les objets connectés industriels et grand public. Issue de recherches conduites par une équipe mixte Grenoble INP/CNRS/UJF/CEA Leti, la société dispose de 5 brevets en rupture avec les technologies classiques, ainsi que d’une équipe avec une forte expertise en micro-technologies, électronique de puissance, industrialisation de l’innovation, création et financement d’entreprise. La société cible un marché très large de plusieurs milliards d'objets connectés à internet ou communicants sans fils - montres, dispositifs portables médicalisés ou sportifs, maisons et bâtiments intelligents, balise RFID, capteurs automobile, industrie, etc. - en demande de cette autonomie énergétique, véritable révolution d'usage, économique et environnementale. www.enerbee.fr

Twitter : @enerbee_harvest

 

Commenter cet article